Samantha POIRIER - Noah BOUCHET associés à Antoine CHORT gagnent

 

la COUPE DE FRANCE des moins de 18 ans 

 

BELLE RECOMPENSE POUR LEUR MANAGER JEAN LOUIS BOUCHET !!! BRAVO JEAN LOUIS !!!

  Championnat de France

           

1ère partie

BOUCHET (17)

13

 

CHARRET (69)

4

2ème partie

BOUCHET (17)

10

 

SAUZE (38)

13

Barrage

BOUCHET (17)

4

 

CLERC (71)

12

           
           

Coupe de France

           

1/8 Finale

BOUCHET (17)

13

 

FARGEOT (42)

3

1/4 Finale

BOUCHET (17)

13

 

BOSCH (43)

5

1/2 Finale

BOUCHET (17)

13

 

TARDY (26)

6

Finale

BOUCHET (17)

13

 

DELVALLEE (02)

8

 

Félicitations de tout le SPORT BOULES SAINTES

 

 

Merci à Jean Louis BOUCHET qui nous a transmis le compte rendu ci-dessous

Championnat de France :

1ère partie

Le championnat a très bien commencé, sur des jeux difficiles pour les pointeurs (beaucoup de sable et de poussière). Pour les tireurs, possibilité de faire des carreaux, sur place ou en fond de jeu, avec en contrepartie une difficulté à faire sortir un but de marque ou d’annulation. L’équipe joue bien, au point et au tir.

 2ème partie

Elle a été  d’un très bon niveau entre les adversaires (pointage et tir) jusqu’à 10-10, donnant du plaisir aux spectateurs qui l’on suivie. A ce score, nos joueurs n’osent pas tirer une boule qui, frappée, aurait empêché l’adversaire de pouvoir gagner et leur aurait même permis espérer marquer.  L’adversaire en profite pour glisser les 2 points leur permettant d’accéder, dès cette première matinée, aux 1/8 de finale du lendemain matin, économisant ainsi des efforts importants l’après midi.

Barrages :

Sous une chaleur suffocante et étouffante, nous sommes contraints à jouer les barrages. Compte tenu de la température, nous ne fournissons qu’une petite prestation, ce qui nous emmène vers la Coupe de France.

 

Coupe de France :

1/8 de finale :

C’est la 4ème partie de la journée. Les parties sont maintenant de 2 h  et, partout, les organismes accusent la fatigue. Nos jeunes négocient bien cette partie, rapidement, en 1 h, ce qui leur permet de partir rapidement  prendre une douche méritée.

 2ème jour :

Nous ne jouons les ¼  de finale qu’à 10 h 15, ce qui permet de dormir un peu plus le matin et de récupérer des fatigues de la veille. Les autres parties, jusqu’à la finale,  se déroulent bien, à notre avantage, sans erreur de jeu,  et nous bénéficions même de certains mauvais choix stratégiques des adversaires. Ayant terminé la partie avant la fin du temps règlementaire, il faut attendre pour la remise des prix.

Nous ne pouvons partir qu’à 20 h et commencer  un long parcours :

Paris et ses embouteillages, un accident très grave sur l’autoroute au nord d’Orléans, qui nous bloque sur l’autoroute. Après ½ d’attente sans nouvelles, étant au niveau d’une bretelle de sortie, nous décidons de la prendre, en nous extirpant de ce bouchon qui, nous le saurons plus tard, durera tard dans la nuit. Bien nous en prend, et nous pouvons récupérer, plus au sud.une autoroute sans voitures. .

Nous arrivons à Saintes à 5h 15 !!!! Il  L’un de nos joueurs doit aller affronter le rattrapage du bac à 8h30 le lendemain matin, il ne pourra dormir 2 h !!! Nous avons même craint, un moment, de ne pouvoir arriver a temps 

 

L’équipe, soudée, a fourni une belle prestation.Elle a incontestablement progressé en maturité, même s’il reste des points à travailler, notamment en matière de stratégie. Le cérémonial qui entoure une finale lui a fait prendre conscience de la symbolique de cette manifestation et les jeunes et leur manager ont  incontestablement été émus lorsque la Marseillaise a retenti.

Nous remercions les supporters qui nous ont encouragé et les organisateurs de la compétition pour la qualité de leur accueil.

Retrouvez l'article complet sur le blog de Jean Louis BOUCHET